tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
tako 5.1€ 
+3.03%
Kitiwaké
Des tenues de sport élégantes et engagées
Quel est votre marché et à combien estimez-vous sa taille ?
Nous avons décidé de lancer Kitiwaké en 2017 sur le marché du yogawear. Notre stratégie en terme de conquête de marché est de continuer à gagner des parts de marché sur le marché du yogawear tout en s’attaquant en parallèle à d’autres marchés plus matures en France et à l’internationnal : le swimwear, l’activewear et le vêtement de grossesse. Le marché du vêtements et accessoires de yoga en France est un marché en forte progression. On compte aujourd’hui 2,1 millions de yogis femmes et la fréquentation des studios de yoga augmente de +20% par an depuis 10 ans. C’est surtout un marché mature et à très fort potentiel à l’international : 90 millions de femmes yogis dans le monde, 4ème industrie la plus dynamique au Etats-Unis, une dépense moyenne de 500$ pour son équipement de yoga, dont 95$ uniquement pour le legging. Or notre objectif est d’ouvrir dès cette année notre développement à l’international pour capter cette opportunité de marché. Le marché de l’activewear (fitness, running etc.) en France est un marché qui représente 2 milliards d'€ et a progressé de +22% en 5 ans. Il représente 15 millions de françaises. A l’international ce marché représente 90 milliards d'€ et a progressé de 7% uniquement cette dernière année. Nous avons obtenu une subvention à l‘export de la BPI et une grande partie des fonds de notre levée seed sera dédiée à du développement commercial au Benelux et Suisse. Nous avons l’ambition à horizon 2020 de réaliser 50% de notre chiffre d’affaires à l’international.
Quelles sont les références de votre équipe ?
Nous sommes une équipe complémentaire avec un fort tempérament entrepreneurial : Cannelle Blanchard est styliste diplômée de l’atelier Chardon Savard, passionnée de sport, et animatrice de Gym Suédoise depuis plusieurs années. Juliette Houzé de l'Aulnoit est diplômée de l’université Dauphine et de Sciences Po Paris. Elle a acquis une solide expérience dans le marketing en passant 7 ans chez le leader des vins et spiritueux (Diageo) à des postes de responsable marketing tant en local que sur des postes d’envergure internationale. Juliette pratique le yoga depuis 10 ans. Cannelle est directrice artistique de Kitiwaké, c’est elle qui imagine les collections, dessine les produits, source les matières et dirige l’ensemble du process de production. Elle s’occupe également de l’univers de marque et de la stratégie de communication. Juliette est responsable du marketing, du développement commercial et de la gestion business au quotidien. Nous rassemblons les compétences clés pour réussir notre projet et faisons également appel à des free-lance spécialistes dans leur domaine. Par ailleurs, nous avons deux mentors principaux qui nous accompagnent sur les orientations stratégiques à prendre : Arnaud Poupart Lafarge (Ex CEO Nexans, CAC40) et Hervé Le Bouc (PDG Colas), qui sont également actionnaires BSA Air. Enfin une personne en stage nous aide sur la partie la plus opérationnelle (évènementiel, community management). L’objectif de la levée de fonds Kriptown est notamment de consolider et de structurer cette équipe.
Quelle est votre vision à travers Kitiwaké ?
Nous souhaitions nous détacher du système de la mode « jetable » comme on peut la voir un peu partout aujourd’hui. C’était très important pour nous que notre marque soit « mesurée et engagée », et qu’elle puisse porter nos valeurs : respect de l’environnement, des travailleurs et engagement social. Nous avons à cœur de proposer un vêtement ultra-confortable pour se sentir bien dans son quotidien souvent rythmé ou juste pour un moment cocooning. À travers Kitiwaké, nous souhaitons contribuer à notre échelle à un monde meilleur.
Quelles sont vos réalisations à date / vos succès ?
A date, toute la phase d’industrialisation a été réalisée : site web lancé, maîtrise du process de production, lancement de deux collections et de plusieurs collections capsules en collaboration avec d'autres marques. Nous avons réalisé depuis le lancement de Kitiwaké un chiffre d’affaires de plus de 60K€, réalisé à 73% sur notre eshop et le reste en wholesale, direct ou marketplaces. Nous avons ainsi d'ores et déjà construit une communauté de plus de 600 clientes. Sur www.kitiwake.com nous bénéficions surtout d’un très bon taux de transformation et d’un taux de retour produits très faible (2% vs 20% en moyenne sur le secteur du textile). Le retail est plus un levier image/notoriété pour nous. Nous avons d'ores et déjà été référencés par une dizaine de revendeurs (studios de yoga et boutiques de mode durable) comme Dressing Responsable, le studio Canal Central, la boutique Zen CityZen dans le parc floral de Vincennes ou le studio Yyoga à Bruxelles par exemple. Kitiwaké est également référencé sur des marketplaces connues du grand public ou engagées ce qui apporte crédibilité et légitimité : Nature&Découvertes, L’Exception, DreamAct, ou encore Dressing Responsable.
Quelle est votre stratégie de croissance ?
Kitiwaké est une Digital Native Vertical Brand (DNVB) dans l’univers du sport : notre objectif est de réaliser 90% des ventes sur notre eshop en limitant donc les intermédiaires entre la marque et les consommateurs. Nous avons une vision du monde et un engagement sociétal fort qui inspire notre communauté, nous mettons le client au cœur de nos préoccupations (SAV irréprochable, expérience client mémorable via des events marque récurrents, un accueil personnalisé dans les showrooms de la marque au moment du retrait gratuit de sa commande etc.). Nous avons construit un business model qui fonctionne avec une conception et une commercialisation maison et tout le reste est outsourcé. C’est un modèle assez light dans le sens où il ne demande pas de gros investissements de départ et il nous permet d’être très réactives.
Qui sont vos principaux concurrents et comment vous différenciez-vous d'eux ?
Le marché sur lequel se situe Kitiwaké est celui du segment premium du yogawear/activewear. Les concurrents principaux sont Lululemon et Lole, deux marques canadiennes. Plusieurs marques US sont également présentes sur ce marché (Tekki, Fabletics, Alo yoga, etc), et plusieurs marques se lancent sur ce marché en Europe et en France (Yuj, Yoga Searcher, ...). Nos avons également des concurrents indirects que sont les grandes marques d’équipement sportifs - qui proposent des vêtements et accessoires à prix plus bas (Decathlon, Intersport etc.) et toutes les marques de la "Fast Fashion" qui proposent maintenant des lignes sport. Il s’agit d’un marché très dynamique mais à fort potentiel à la fois en France et à l’international sur lequel Kitiwaké a plusieurs avantages concurrentiels : * le style - c'est l'une des associées Cannelle Blanchard qui dessine des produits au style unique et coup de cœur. Les finitions délicates inspirées de l’univers de la lingerie nous différencient réellement en terme de design. * nous sommes précurseurs dans l'éco-responsabilité dans le sport : nous sommes la seule marque à proposer un engagement sociétal et environnemental aussi poussé et nous souhaitons aller encore plus loin en intégrant Kitiwaké dans une économie circulaire avec la nouvelle collection activewear et en proposant des matières issues de l’innovation textile durable. * nous proposons une vision du sport bien-être et non pas performance. Kitiwaké propose aux femmes une vie apaisée et équilibrée et cette promesse a une vraie résonance vs les enjeux sociétaux d’aujourd’hui et de demain.
Quelle est la répartition du capital ?
Le capital est détenu à 51% par la présidente de la société Cannelle Blanchard, et à 49% par la co-fondatrice Juliette Houzé de l’aulnoit. Nous avons réalisé une levée de fonds de type « Love Money » en juin 2018. Nous avons donc 12 actionnaires BSA Air (Bon de souscription d’actions avec accord d’investissement rapide), qui auront leur part de capital lors de l’augmentation de capital seed. Parmi ces investisseurs nous comptons Arnaud Poupart-Lafarge (Ex CEO Nexans), et Hervé le Bouc (PDG Colas).
Quelle est l'implication actuelle de chacun des collaborateurs, et comment cela va-t'il évoluer par la suite ?
Les deux fondatrices Cannelle et Juliette sont investies à 100% sur Kitiwaké.
A quel problème/besoin du marché répondez-vous ?
La recherche de bien-être n'est pas un simple mode de vie mais une tendance lourde qui s‘inscrit de manière profonde dans nos habitudes sociales. Pour les femmes particulièrement, cela représente un vrai enjeu car elles doivent gérer de front vie personnelle et carrière et cela est très souvent épuisant et stressant. Dans ce contexte, les femmes recherchent donc des moyens de trouver plus de sérénité et d’apaisement. Une Française sur deux (45%) affirme ainsi avoir entrepris au moins une action destinée à accroître son niveau de bien-être corporel dans les 6 derniers mois. Parmi ces actions beaucoup pratiquent du sport. Ainsi 65% des femmes pratiquant un sport le font pour se sentir bien. 73% des personnes pratiquant le yoga le font pour gérer leur stress. Pratiquer un sport dans le but d’avoir un meilleur équilibre de vie est donc une réelle motivation. Néanmoins elles rencontrent un frein majeur : 51% des femmes n’aiment pas leur apparence quand elles pratiquent. Elles sont donc à la recherche de tenues de sport dans lesquelles elles puissent à la fois se sentir bien et jolies.
Quel avantage voyez-vous à détenir des tokens par rapport à la détention de parts en direct ?
Un process de levée simplifié, une facilité de revente sur le marché secondaire, la participation à un nouveau concept innovant : celui de bourse de start up, rendant accessible à quiconque l'investissement sur des start-up.
10 471 €
levés sur un objectif initial de 100 000 €
10%
45 personnes
ont déjà souscrit
Se termine
06/08/2019

Si le financement n’atteint pas son objectif vous serez intégralement remboursé
Partager la page sur